Une nouvelle Guerre de Trente Ans? Réflexion et hypothèse sur la crise actuelle


Livres Couvertures de Une nouvelle Guerre de Trente Ans? Réflexion et hypothèse sur la crise actuelle
3.4 étoiles sur 5 de 364 Commentaires client

Une nouvelle Guerre de Trente Ans? Réflexion et hypothèse sur la crise actuelle de Bernard Wicht - « La crise de la zone Euro est sans doute le chant du cygne de la Modernité occidentale, l'UE représentant l'ultime avatar de la construction étatique moderne avec sa bureaucratie supra-étatique et son centralisme à l'échelle continentale. Et, dans l'immédiat, la crise devrait encore renforcer ce centralisme bureaucratique ; la Commission s'est fait donné le mandat (certes temporairement limité) d'un contrôle économique des États membres et, de facto, un droit de regard dans la politique budgétaire des États membres. Ceci signifie un renforcement considérable du pouvoir supra-étatique de l'UE. Mais, paradoxalement, ce renforcement représente probablement l'épilogue de l'histoire de l'État moderne, le dernier acte d'une pièce qui s'est jouée pendant environ 500 ans, le dernier coup d'éclat d'une institution sur le déclin. » Bernard Wicht est privat-docent à la Faculté des sciences sociales et politiques de l'Université de Lausanne. Ses travaux portent essentiellement sur la stratégie et la pensée militaire. En parallèle, ses activités professionnelles l'ont mis en contact étroit depuis près de vingt ans avec les institutions européennes et les autres organisations internationales présentes en Europe.

Télécharger Livres En Ligne

Détails Une nouvelle Guerre de Trente Ans? Réflexion et hypothèse sur la crise actuelle

Le Titre Du LivreUne nouvelle Guerre de Trente Ans? Réflexion et hypothèse sur la crise actuelle
Vendu parLe Polémarque
EAN9782952924641
AuteurBernard Wicht
ISBN-102952924643
Nombre de pages54 pages
EditeurLe Polémarque
CatégoriesEntreprise et Bourse
Évaluation du client3.4 étoiles sur 5 de 364 Commentaires client
Nom de fichierune-nouvelle-guerre-de-trente-ans-réflexion-et-hypothèse-sur-la-crise-actuelle.pdf
La taille du fichier26.45 MB

Intéressante analyse des cycles longs - 0 internautes sur 0 ont trouvé ce commentaire utile.Intéressante analyse des cycles longs Par Le Fauconnier Distinguant, à la suite de Braudel, les échelles événementielle, conjoncturelle et structurelle de l’histoire, l’auteur cherche à rendre intelligibles les cycles longs, en vue de faire de la prospective, au-delà du brouillard événementiel. Ainsi, il voit dans la crise actuelle, notamment financière, la manifestation d’une crise systémique majeure, comparable à la Guerre de Trente Ans qui réalise le passage du Moyen-âge aux Temps modernes, de la féodalité à l’ère industrielle. Cette transition a été marquée par un affaiblissement des pouvoirs politiques, bientôt supplantés par des grandes fortunes de la finance bourgeoise, seules capables de payer des armées mercenaires, ce qui n’est pas sans rappeler une certaine actualité… Il en est sorti la prééminence des structures étatiques modernes, organisées entre elles par le système westphalien.Or, le principe des Etats-Nations, issu de cette période, s’est développé jusqu’à se contredire dans des organisations supra-étatiques comme l’Union Européenne, qui prive ses membres de toute autonomie et flexibilité : le système arrive à son degré ultime et paralysant de complexité. Il semble que nous soyons à une période charnière, au cours de laquelle une «société de l’information» pourrait effacer la société industrielle, comme cette dernière a éclipsé la société agraire entre le Moyen-âge et les Temps modernes. Ces temps de changement sont toujours douloureux (à l’image de cette Guerre de Trente Ans, si terrible pour les paysans obligés de s’organiser en milices d’auto-défense) et marqués par des crises importantes, à l’issue desquelles le changement de paradigme touche les élites (qui ne doivent plus rien aux modes de désignation anciens), les structures sociales (qui se resserrent sur des noyaux plus réduits pour contourner la complexité étatique désormais inefficace) et la culture (qui pourrait tre celle des pirates ou hackers, cherchant à contourner dans ses marges le système dominant).Mme si le livre présente beaucoup de références bibliographiques pour approfondir tel ou tel aspect du sujet, l’intéressante analyse des cycles, tout comme le rappel historique de la Guerre de Trente Ans, ont un goût de «trop peu» et auraient mérité un développement plus fouillé.